La Cour des Comptes critique les suppressions d’emploi !!!!

Dans un rapport rendu public le 16 décembre 2009, la Cour des comptes se montre très critique sur la politique de suppressions d’emplois dans la fonction publique, et notamment sur le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.
En premier lieu, la Cour se montre très critique sur la manière dont est justifiée cette politique. Elle prend ses distances (en termes diplomatiques et avec les tournures de phrase qui lui sont propres…) avec le discours libéral caricatural d’une fonction publique pléthorique et inefficace. Selon elle, « la faible productivité des personnels » n’est que « supposée » et le statut du fonctionnaire est « réputé excessivement protecteur ».

A l’inverse, la Cour souligne que « la demande citoyenne demeure forte en faveur de services publics facilement accessibles et disponibles dans l’ensemble des régions (administrations de proximité et offrant des horaires d’ouverture étendus, par exemple) et d’une amélioration continue du service rendu (nombre d’élèves par classe, délais de jugement, accroissement des effectifs de sécurité…). »

Quant au non-renouvèlement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, Philippe Séguin le premier président de la Cour des Comptes, estime que « L’Etat se révélant incapable d’analyser les besoins et de programmer ses effectifs en conséquence, sa politique du personnel est dictée principalement par des considérations budgétaires de court terme »., et que cette politique ne constituait pas une solution adaptée, car elle favorise les ministères qui sont les moins efficaces et déstabilise gravement ceux qui ont déjà fait des efforts de restructuration et de productivité.

Enfin, le rapport épingle une pratique qui se développe de plus en plus : l’externalisation des missions, c’est à dire leur transfert à des sociétés privées ou des satellites (gardiennage, nettoyage, voire gestion…). La cour estime qu’ « il s’agit pour une large part de donner à la gestion des ressources humaines ou au pilotage budgétaire les éléments de souplesse que ne permettent ni le statut général de la fonction publique »… Termes choisis pour ne pas dire que l’on contourne le statut du fonctionnaire !



Retraite à 67 ans ?

Invoquant le déficit du régime d’assurance vieillesse (7,7 milliards prévus en 2009), le gouvernement a émis l’idée d’un recul de l’âge d’ouverture du droit à la retraite à 67 ans.

Faut-il se résigner à travailler jusqu’à cet âge ?

Les salariés actifs et retraités ont déjà subi : l’allongement de la durée de cotisation
nécessaire pour une retraite complète dans tous les régimes (de 37,5 ans à 41 ans en
2012) ; l’indexation des pensions sur les prix et non plus sur les salaires ; la baisse du
niveau de l’assiette de calcul dans le régime général des 10 aux 25 meilleures années ;
la généralisation des système de décote pour les carrières incomplètes ; une réduction
drastique des rendements des régimes complémentaires par points…

Toutes ces réformes ont été imposées au motif qu’elles produiraient une amélioration
des équilibres financiers des différents régimes.

Or, le constat est là, incontestable : les nouveaux retraités partent globalement avant
60 ans avec des pensions plus basses. Le pouvoir d’achat des retraites déjà liquidées
se réduit d’une année sur l’autre relativement au niveau moyen des salaires.
Mais, d’amélioration des finances des régimes, point ! Au contraire, les déficits,
globalement, se sont accrus.

Pendant qu’ils conduisaient ces réformes régressives pour tous les salariés,
gouvernements et patronat ont, à l’inverse, allégé la part de financement des
employeurs. Les cotisations de ces derniers ont baissé, proportionnellement aux
cotisations des salariés, sans compter l’augmentation continue des exonérations
de cotisations sociales.

Avec le recul de l’âge de la retraite, l’objectif reste d’occulter le paramètre essentiel
conditionnant l’équilibre financier des régimes : la question des ressources, c’est-à-
dire, essentiellement, le niveau et l’assiette des cotisations.

Quel est votre point de vue ?



Urbanisme - Aménagement - ... |
CGT CATERPILLAR |
Dust of infinity and ink blood |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PLANETE ON-LINE
| citoyen du monde
| College Pratique du Nord-Est